Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. La maire de Madrid parie sur la démocratie participative

Depuis 2015, Madrid a une maire de gauche. Manuela Carmena, "Indignée" élue avec l'appui de Podemos, mise sur la démocratie participative pour assainir l'air pollué de la capitale espagnole. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe. Brouillard sur les villes".

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La première femme élue à la mairie de Madrid est une grand-mère jeune d'esprit. A 71 ans, Manuela Carmena roule à vélo et prend les transports en commun (elle préfère le métro pour lire confortablement). Cette ancienne militante communiste et antifranquiste est aussi une écologiste convaincue. Pour lutter contre la pollution qui asphyxie Madrid, elle a promis de fermer à la circulation la Gran Via, l'une des rues principales de la capitale. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe. Brouillard sur les villes".

Le refus des polémiques politiciennes

Issue du mouvement des Indignés, la maire, ex-magistrate réputée de son métier, a été élue en mai 2015 avec le soutien de Podemos, le parti de la gauche radicale. Comme Barcelone, Madrid parie désormais sur la démocratie participative. Pragmatique et accessible, Manuela Carmena se refuse à entrer dans les polémiques politiciennes et invite les Madrilènes à venir débattre avec elle. Tous les sujets sont les bienvenus.

Extrait du magazine "Avenue de l'Europe" du 12 janvier 2017.

La maire de Madrid, Manuela Carmena, dans le métro.
La maire de Madrid, Manuela Carmena, dans le métro. (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)