Les "indignés" refont parler d'eux. A l'occasion du premier anniversaire du mouvement, les "indignados" espagnols, à l'origine du mécontentement, ont manifesté samedi 12 mai, reprenant symboliquement les rues et les places envahies en 2011 pour dénoncer la crise, la corruption et le chômage.

Comme en 2011 - les "indignés" avaient inspiré les "Occupy Wall Street" - ils ont été imités par des milliers de personnes, dans de nombreux pays européens. Tour du monde de ce premier anniversaire.

• A Madrid, la Puerta del Sol à nouveau envahie

Dans la capitale espagnole, les "indignados" ont envahi dans des roulements de tambours la Puerta del Sol, la grande place du centre de la ville qui a vu naître le mouvement, le 15 mai 2011. A minuit, la foule s'est figée dans une minute de silence, bras levés au ciel, avant de hurler en signe de défi "oui, nous pouvons, oui, nous pouvons".

Près de 30 000 Madrilènes ont manifesté, certains d'entre eux passant même la nuit dehors en dépit de l'interdiction officielle de manifester après 22 heures.

( REUTERS et APTN)

Quelques centaines d'irréductibles ont été délogés dimanche au petit matin, par des policiers antiémeute. Les manifestants ont l'intention de tenir sur la place une "assemblée permanente", jusqu'au 15 mai.

• Manifestations dans 80 villes espagnoles

Plusieurs manifestations ont également été organisées à travers tout le pays. A Barcelone, deuxième ville d'Espagne, entre 45 000 et 220 000 (selon la police et les organisateurs) se sont mobilisés pour célébrer ce permier anniversaire. Au total, des manifestations étaient organisées dans 80 villes d'Espagne, dont Valence, Séville et Bilbao.

• Les Portugais contre la précarité

Le Portugal voisin aussi a redit son indignation face à une forte récession et un taux de chômage en hausse. Environ 2 000 personnes, jeunes ou moins jeunes, ont ainsi défilé dans le centre de Lisbonne.

"Précaires du monde entier unissez-vous", pouvait-on lire sur certaines banderoles. Des manifestations ont également rassemblé plusieurs centaines de personnes dans d'autres villes portugaises, dont Porto (nord), Coimbra (centre) et Faro (sud).

• Arrestations à Londres

Le premier anniversaire du mouvement s'est également invité outre-Manche. Plusieurs centaines d'"indignés" du mouvement "Occupy London" se sont rassemblés samedi dans l'après-midi sur les marches de la cathédrale St-Paul.

Plusieurs centaines de militants ont marché jusqu'au siège de la Banque d'Angleterre où ils se sont heurtés à la police, comme vous pouvez le voir sur ces images. Onze personnes ont été arrêtées. 

( REUTERS)

Des banderoles rappelaient les mots d'ordres du mouvement anticapitaliste : "A bas le capitalisme prédateur", "Vive la démocratie politique", ou "Le peuple avant les profits"

• Le pouvoir de la finance attaqué en Allemagne

Selon le site de la chaîne Euronews, des indignés allemands  se sont aussi réunis devant le siège de la Banque Centrale Européenne, à Francfort. Objectif : dénoncer le pouvoir de l'argent "qui accentue les écarts de richesse", selon une manifestante. Avec dans leur collimateur, les instances internationales, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international en tête. 

• Et ailleurs...

A Moscou, un campement s’est installé dans un parc de la ville pour cette journée d'action internationale. D'autres manifestations ont également eu lieu à Athènes ou encore à New York.