Pays-Bas : l'extrême droite en échec

Aux Pays-Bas, après une fin de campagne où tout était possible, le Premier ministre libéral Mark Rutte est arrivé en tête et le parti de Geert Wilders est devenu la deuxième force du pays.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les Hollandais ont voté majoritairement pour le Premier ministre sortant ce mercredi 15 mars. Mark Rutte, a donné un coup de boutoir à l'extrême droite. "Après le Brexit et les élections américaines, les Néerlandais ont dit non fermement au populisme", a déclaré Mark Rutte.

Le printemps populiste n'a pas eu lieu

Pari perdu pour l'europhobe Geert Wilders qui progresse, mais échoue à devenir le premier parti du royaume et a créé un effet domino dans toute l'Europe. "Je crois que, pour l'Europe, le principal élément c'est que le printemps populiste, le printemps patriotique dont on parlait, qu'on craignait, n'a pas eu lieu", décrypte Jan-Willem Bouwer, historien à l'université de Nimègue. Les verts sont sortis renforcés de ces élections législatives, soutenus par un électorat jeune et féminin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Geert Wilders s\'exprime face à la presse lors de la soirée électorale, le 15 mars 2017, à La Haye (Pays-Bas).
Geert Wilders s'exprime face à la presse lors de la soirée électorale, le 15 mars 2017, à La Haye (Pays-Bas). (ROBIN UTRECHT / ANP / AFP)