L'action de la banque espagnole Bankia, qui a demandé vendredi 25 mai une aide publique record de 19 milliards d'euros à l'Espagne, a chuté de plus de 28% à la reprise de sa cotation, lundi 28 au matin. Bloqué pendant vingt minutes après l'ouverture de la Bourse de Madrid à cause d'une trop grande volatilité des ordres de transaction, le titre a ensuite chuté de 28,66%, à 1,12 euro, dans un marché en baisse de 0,17%.

Le titre avait été suspendu vendredi matin avant la tenue d'un conseil d'administration de la banque, à l'issue duquel Bankia a fait son annonce. Au total, l'Etat devra renflouer la banque à hauteur de 23,5 milliards d'euros, les 19 milliards annoncés vendredi s'ajoutant à une aide de 4,5 milliards d'euros annoncée le 9 mai. Un sauvetage historique dans le secteur bancaire espagnol.

"Je suis certain que l'Etat espagnol va obtenir le financement", a assuré le président de Bankia, Jose Ignacio Goirigolzarri, lors d'une conférence de presse, samedi. Selon lui, Bankia, la plus grande union de caisses d'épargne espagnole, sera "solide, efficace et rentable" avec un plan d'assainissement qui prévoit que les 19 milliards d'euros supplémentaires seront versés, via le Fonds public d'aide au secteur bancaire (Frob), "au cours du mois de juillet".