Alors que Bankia s'écroule en Bourse, Moody's vient d'abaisser jeudi 17 mai la note de crédit de long terme de 16 banques espagnoles. L'agence de notation pointe les difficultés de l'économie et du secteur financier en général, les problèmes des finances publiques, et un "accès restreint aux financements".

Les abaissements vont d'un à trois crans, avec trois crans pour Santander et BBVA, les deux plus grandes banques du pays, qui tombent à "A3". La perspective est "négative" pour dix de ces banques, ce qui signifie que Moody's envisage d'abaisser leur note à l'avenir. Pour les six autres, la note reste sous examen, à savoir susceptible de tomber encore plus bas à très court terme. Les notes des principales banques espagnoles "s'étalent maintenant entre A3 et Ba3, avec une moyenne non pondérée entre Baa2 et Baa3", a relevé Moody's.

Les notes de quatre régions aussi abaissées

"Cette moyenne est inférieure à celle de la plupart des systèmes bancaires d'Europe de l'Ouest, ce qui reflète les répercussions importantes sur les banques espagnoles à la fois d'une conjoncture nationale difficile et de la crise de la dette en zone euro, qui se poursuit", a expliqué l'agence dans un communiqué. "L'économie espagnole est retombée en récession au premier trimestre 2012, et Moody's ne prévoit pas que la conjoncture s'améliorera au cours de cette année. De plus, la crise de l'immobilier qui a commencé en 2008 se poursuit, et le chômage est monté à des niveaux très élevés", a estimé Moody's.

Par ailleurs, Moody's a dégradé la note de quatre régions espagnoles pour avoir manqué leurs objectifs de réduction du déficit budgétaire en 2011, au moment où le gouvernement tente de convaincre les 17 régions du pays de redresser leurs finances publiques. Moody's, estime qu'il existe une "faible probabilité" que ces régions puissent atteindre leurs objectifs de réduction du déficit en 2012. Les régions sont responsables des lourds budgets de la santé et de l'éducation.