Grèce : ceux qui ont profité de sa dette

La dette du gouvernement grec a rapporté plus de huit milliards d'euros à la Banque centrale européenne depuis 2012. Est-il moral de se faire autant d'argent sur le dos d'un pays en faillite ?

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Banque centrale européenne a-t-elle engrangé des bénéfices grâce à la crise grecque ? La population grecque se sert-elle la ceinture au profit de ses voisins européens ? Pour comprendre, il faut revenir à 2010. Au plus fort de la crise, les banques centrales des pays de la zone euro vont, en passant par la banque centrale européenne, prêter de l'argent à la Grèce. Un prêt avec des intérêts. Ses intérêts s'élèvent aujourd'hui à 7,8 milliards d'euros.

Rétrocéder les bénéfices à la Grèce

Un mécanisme immoral selon certains élus européens. "La dette grecque a profité à la banque centrale européenne, qui je le rappelle, reverse maintenant ses dividendes aux banques centrales nationales" , souligne Guillaume Balas, député européen PS. D'autres élus rappellent au contraire, que tout crédit génère des intérêts et que les Grecs connaissaient ce mécanisme. Que vont faire les banques centrales, notamment française et allemande de ces 7,8 milliards de surplus ? Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances grec exprime sa colère sur Twitter. Il appelle les banques à rétrocéder les bénéfices à la Grèce, un choix qui reviendra aux différents gouvernements.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Banque centrale européenne, à Francfort, le 11 septembre 2013.
La Banque centrale européenne, à Francfort, le 11 septembre 2013. (MAXPPP)