La crise en Guyane s'invite dans le débat de la campagne présidentielle

Le gouvernement indique que les pourparlers ont commencé avec la Guyane, mais à distance, ce mardi 28 mars. Le conflit s'invite désormais dans la campagne présidentielle.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des manifestants cagoulés, voilà l'image qui fait le plus réagir les responsables politiques en métropole. "On ne négocie pas avec des gens qui portent des cagoules", assure Annick Girardin, ministre de la Fonction publique. Même position pour l'ancienne Garde des Sceaux originaire de Guyane. "Si les '500 frères' doivent participer aux discussions, il faudra qu'ils le fassent dans un cadre démocratique et républicain", explique Christiane Taubira ce mardi matin.

Le manque de réactivité de Bernard Cazeneuve pointé à droite

Mais c'est sur le terrain de la sécurité que François Fillon choisit d'attaquer le gouvernement. Le candidat LR estime qu'il y a urgence pour les pouvoirs publics à rétablir la sécurité. "Voilà le résultat d'une absence de politique en matière d'outre-mer depuis cinq ans", a assuré François Fillon. Ses soutiens déplorent le manque de réactivité de Bernard Cazeneuve. À moins de quatre semaines du premier tour de la présidentielle, la Guyane devient l'invitée inattendue de la campagne présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Christiane Taubira, le 5 février 2017, à Paris. 
Christiane Taubira, le 5 février 2017, à Paris.  (YANN KORBI / AFP)