"Journée morte" en Guyane : la mobilisation va-t-elle durer ?

Les Guyanais ont manifesté ce mardi 28 mars pour une "journée morte". Mais la mobilisation est-elle partie pour durer ? Les précisions d'Anne-Claire Poignard depuis Cayenne.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au lendemain de la première journée de grève générale, une mobilisation massive a réuni les Guyanais ce mardi 28 mars pour les manifestations de la "journée morte", à l’appel de l’Union des travailleurs guyanais (UTG). Mais la mobilisation va-t-elle durer ? "C'est en tous les cas ce que laisse penser la forte mobilisation de cet après-midi, 10 000 personnes selon la préfecture dans les rues de Cayenne", explique Anne-Claire Poignard, envoyée spéciale en Guyane.

Une délégation ministérielle attendue d'ici la fin de la semaine

Ils étaient plus de 4 000 à Saint-Laurent-du-Maroni, la deuxième ville du territoire. "Pour la Guyane, c'est tout simplement historique. Nous avons croisé des Guyanais particulièrement déterminés. Beaucoup nous confient qu'ils resteront mobiliser tant que la délégation ministérielle annoncée par Bernard Cazeneuve ne sera pas sur place. Une délégation qui devrait arriver d'ici la fin de la semaine sans qu'on ne sache quand. Le mouvement va donc se poursuivre pendant plusieurs heures encore", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation à Cayenne, le 27 mars 2017.
Manifestation à Cayenne, le 27 mars 2017. (JODY AMIET / AFP)