Guyane : une aide d'urgence du gouvernement ?

Alors que les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer s'apprêtent à atterrir en Guyane, le gouvernement pourrait fournir une aide d'État au département.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Cayenne (Guyane), les barrages ne sont pas levés, la grève est toujours générale alors que les ministres de l'Intérieur et des Outre-mer, Matthias Fekl et Ericka Bareigts, sont actuellement dans l'avion, avec dans leurs valises, une promesse de 4 milliards d'euros sur un peu moins de 10 ans pour le développement de la Guyane. L'annonce devrait être faite dès leur arrivée. Suffira-t-elle à apaiser la crise ? Rien n'est moins sûr.

De nouveaux bâtiments promis

Les Guyanais, à l'image des "500 frères", en pointe dans la contestation, réclament des mesures concrètes : un nouvel hôpital, mais aussi un nouveau commissariat à Cayenne. "Ça fait pratiquement quinze ans que l'État nous promet un nouveau commissariat", explique ainsi Zadkiel Saint-Orice, du collectif des "500 frères contre la délinquance". Avec ces 4 milliards d'euros, le gouvernement prévoit notamment de créer un tribunal, une prison, mais aussi de nouveaux établissements scolaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
La préfecture a comptabilisé mardi midi respectivement entre 8 000 et 10 000 participants à Cayenne et entre 3 500 et 4 000 à Saint-Laurent-du-Maroni, les deux plus grandes villes guyanaises. (illustration ici à Cayenne)
La préfecture a comptabilisé mardi midi respectivement entre 8 000 et 10 000 participants à Cayenne et entre 3 500 et 4 000 à Saint-Laurent-du-Maroni, les deux plus grandes villes guyanaises. (illustration ici à Cayenne) (JODY AMIET / AFP)