Guyane : les barrages levés

Après plus d'un mois de paralysie du département, le conflit social a pris fin à la suite de l'accord conclu avec le gouvernement.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La population guyanaise s'était massée devant la préfecture dans l'attente de la conclusion des négociations entre les représentants du collectif et la délégation ministérielle. Lorsque l'annonce d'un accord est tombée, la joie des habitants était palpable, après un mois de manifestations et de blocage quasi total du département. "C'est un jour de joie (...) On attend maintenant la concrétisation de tout ce qui a été acté", déclare un homme, le sourire aux lèvres.

Le collectif reste vigilant

À la veille du premier tour de l'élection présidentielle, le préfet de Guyane garantit que le texte signé s'imposera au nouveau gouvernement. "C'est un acte d'État qui sera publié au Journal officiel de la République française", a-t-il déclaré. Parmi les engagements, un investissement global de 2.1 milliards d'euros qui vient s'ajouter au milliard d'euros déjà prévu par le plan d'urgence. Le collectif local, qui a eu gain de cause, compte tout de même rester vigilant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un barrage routier, à Remire-Montjoly, en Guyane, le 10 avril 2017.
Un barrage routier, à Remire-Montjoly, en Guyane, le 10 avril 2017. (JODY AMIET / AFP)