Consommation : gare aux arnaques sur les casseroles

Les équipes de France 2 ont mené une enquête sur les casseroles et autres batteries de cuisine vendues à prix réduit sur les marchés.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur les marchés, c'est le sport de l'été : la chasse aux bonnes affaires. Partout, les vendeurs vous promettent des prix cassés, des réductions jamais vues. Équipées d'une caméra cachée, les équipes de France 2 se sont fait passer pour des acheteurs. 29 euros de réduction sans même négocier pour une poêle, l'offre est séduisante. Mais est-ce vraiment un bon prix ? En vérifiant sur internet, nous retrouvons les mêmes poêles vendues 39,99 euros, loin des 119 euros annoncés sur le marché. Mais parfois, les montants sont bien plus élevés.

Des produits introuvables sur internet

1 800 euros, c'est ce qu'a coûté la batterie de casseroles achetée par un couple rencontré par les équipes de France 2. Ils n'en reviennent toujours pas. "On n'avait pas besoin de tout ça", constate Giselle Ducher, retraitée. Tout laisse à croire que c'est du haut de gamme. Les casseroles sont vendues dans une valise qui emprunte au code du luxe, avec une carte de garantie à vie. Il n'en est rien. Face au couple à l'époque, un vendeur aux techniques bien rodées qui commence par leur offrir des cadeaux. Puis, il leur présente la batterie de cuisine et prétend leur accorder une énorme promotion. Chez un grossiste, qui conseille par ailleurs à nos journalistes de proposer des produits introuvables sur internet pour que les clients ne puissent pas comparer, la même batterie achetée par le couple est vendue entre 110 et 150 euros. Si vendre ces produits 10 fois plus cher n'est pas illégal, le vendeur n'a en revanche pas le droit de tromper les clients sur la qualité de sa marchandise. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le marché de Marignane (Bouches-du-Rhône), le 13 juin 2017. 
Le marché de Marignane (Bouches-du-Rhône), le 13 juin 2017.  (MARGAUX DUGUET / FRANCEINFO)