Consommation : à la rencontre des glaneurs

On les appelle les glaneurs. Ils font la chasse au gaspillage en récupérant les invendus et en les donnant ensuite à ceux qui en ont besoin. 

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le mouvement de solidarité est discret, mais depuis plusieurs années, il fait ses preuves. À Caen (Calvados), cela fait cinq ans que c'est le même rituel. Les bénévoles viennent de glaner, autrement dit de récupérer les invendus à la fin du marché. Et aujourd'hui, c'est jour de chance pour l'association. Habitués à leur présence, plusieurs commerçants ont un partenariat avec La Tente des glaneurs. Et les sollicitations sont de plus en plus nombreuses, affirme un marchand établi depuis longtemps.

Des curieux, mais surtout des habitués

Après plusieurs tournées dans les allées du marché de Caen, l'association a récolté une demi-tonne de denrées. Une fois le stand dressé et le tri effectué, la distribution peut commencer. Dans la foule, des curieux, mais surtout des habitués. Parmi eux, des chômeurs, des travailleurs pauvres ou encore des étudiants. Rien n'est jeté. À la fin du marché, l'association aura tout distribué.
Le JT
Les autres sujets du JT
On les appelle les glaneurs. Ils font la chasse au gaspillage en récupérant les invendus et en les donnant ensuite à ceux qui en ont besoin. 
On les appelle les glaneurs. Ils font la chasse au gaspillage en récupérant les invendus et en les donnant ensuite à ceux qui en ont besoin.  (PASCAL PAVANI / AFP)