CETA : ce qui va vraiment changer pour les consommateurs et les entreprises

Le bœuf aux hormones va-t-il arriver dans nos assiettes ? Les multinationales sont-elles renforcées ? Laurent Desbonnets démêle le vrai du faux à propos du traité avec le Canada.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Avec le CETA, on dit beaucoup que l'Europe sera submergée par la viande canadienne. Vrai ou faux ? "C'est vrai. Les Canadiens pourront nous vendre 10 fois plus de bœuf qu'actuellement", explique Laurent Desbonnets, sur le plateau de France 2. Selon les éleveurs, 16% des entrecôtes vendues en France viendront bientôt du Canada.

Des multinationales renforcées

Deuxième crainte, le CETA serait la porte ouverte aux bœufs aux hormones et aux OGM. "C'est faux. Le maïs OGM et le bœuf aux hormones seront toujours interdits en Europe", ajoute le journaliste. D'autres disent que ce traité est une aubaine pour nos entreprises. "C'est vrai pour les marchés publics. Nos champions du BTP pourront construire des mairies et des routes au Canada", poursuit le journaliste. Enfin, le traité conforte la puissance des multinationales qui pourront à présent porter plainte contre les États pour contester des normes sanitaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
La France reste encore la championne européenne des pesticides, mais la tendance serait en train de s\'inverser d\'après les derniers chiffres publiés par le ministère de l\'Agriculture. (Photo d\'illustration).
La France reste encore la championne européenne des pesticides, mais la tendance serait en train de s'inverser d'après les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Agriculture. (Photo d'illustration). (MAXPPP)