Fusion des sièges de la Fnac et de Darty : les salariés appelés à se mobiliser

Avec la fusion des sièges de la Fnac et de Darty, les salariés des deux enseignes craignent la suppression de 250 à 500 postes. Les syndicats appellent à manifester mardi à Paris.

La fusion de la Fnac et de Darty sera effective au premier semestre 2017.
La fusion de la Fnac et de Darty sera effective au premier semestre 2017. (PHOTO DESK / AFP)
avatar
franceinfoHajera MohammadRadio France

Mis à jour le
publié le

En avril dernier, la Fnac rachetait Darty, après des semaines de bataille acharnée contre son concurrent, Conforama. Sept mois plus tard, mardi 29 novembre, a lieu la première étape concrète du regroupement : la signature d'un projet d'accord entre la direction de la Fnac et les organisations syndicales, afin de créer un "comité de concertation sociale". Craignant la disparition de 250 à 500 postes au sein des sièges des deux enseignes, les syndicats appellent à un rassemblement mardi matin, à 9 heures, dans le 10e arrondissement de Paris, devant la salle où se tient le rendez-vous avec la direction.

Des rumeurs de plan social

Le regroupement entre la Fnac et Darty sera effectif au premier semestre 2017 avec la fusion des sièges des deux enseignes, où travaillent actuellement 1 600 personnes. "Certains services vont être impactés, car ils existent déjà dans chaque société. C'est le cas des ressources humaines ou des services qui gèrent les achats", explique Bruno Marc, de la CFTC Fnac. Certains syndicalistes évoquent même l'éventualité d'un plan social en mars prochain.

Le rachat de Darty a coûté à la Fnac 1,16 milliard d'euros. Afin d'amortir ce rachat, la direction s'est fixé un objectif de 130 millions d'euros d'économies par an. En revanche, elle ne confirme ni les rumeurs de plan social, ni les suppressions de postes, ni les éventuelles fermetures de magasins que craignent les syndicats.