Feuilleton : quand les boutiques déambulent (3/5)

Cette semaine, France 2 vous emmène dans la France rurale. Alors que les villages se vident de leurs commerces, nous sommes allés suivre les marchands ambulants sur les routes de campagne. Dans cet épisode, ceux-ci se confient sur les difficultés qu'implique le fait de travailler sur les routes.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette semaine, France 2 vous emmène dans la France rurale, à la rencontre des marchands ambulants. Dans le Massif du Pilat (Loire), les clients vont se succéder toute la journée dans le salon de coiffure itinérant de Diane. Cela fait dix ans que l'enfant du pays s'est lancée dans l'aventure de l'itinérance et elle ne regrette rien, même si l'avenir demeure toujours incertain. "On compte sur nous, donc on ne peut pas dire : 'ce matin, j'ai mal à la tête, ou il pleut', surtout quand on est son propre patron", explique la coiffeuse. "J'ai fait mes deux grossesses jusqu'à terme en allant bosser. Le matin, je ne me suis jamais dit 'Houlala, ça ne va pas, ça tire sur le ventre.'"

Entre 800 et 1 200 euros par mois, "pour les bons mois"

Le salaire de Diane varie entre 800 et 1 200 euros, "pour les bons mois". Durant plusieurs années, elle a travaillé dans des salons classiques. Aujourd'hui, elle touche un autre public, comme Eddy et sa mère. Ils viennent tout juste de s'installer dans la région. "C'est un petit peu difficile de faire du lien dans des petits villages où tout le monde se connaît", explique la mère du petit garçon. "Et par le biais de Diane, justement, j'arrive non seulement à rencontrer du monde, mais aussi à m'orienter ! Ce n'est pas rien", confie-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT