François Hollande a affirmé mercredi 20 février depuis Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) qu'il n'entendait pas que la France "tombe dans l'austérité" pour contenir les déficits publics."Il ne s'agit pas d'ajouter des mesures aux mesures, parce que nous ne voulons pas tomber dans l'austérité qui d'ailleurs aggraverait encore les conditions de vie de nos concitoyens". Cependant, a-t-il ajouté, pour 2013, la France doit poursuivre sur sa "trajectoire" de réduction des déficits pour "atteindre le plus près possible" l'objectif des 3%, a déclaré le chef de l'Etat.

Le président de la République a rencontré dans l'après-midi des professionnels d'internet à Clermont-Ferrand sur le thème de la généralisation du très haut débit, élément jugé essentiel pour préparer la France de demain. 

François Hollande arrive au Conseil des ministres à l'Elysée le 20 février 2013.
François Hollande arrive au Conseil des ministres à l'Elysée le 20 février 2013. (ERIC FEFERBERG / AFP)