Réduction des APL : vague de mécontentement

Samedi 22 juillet, Matignon a annoncé la baisse des aides au logement : 5 euros en moins par mois et par foyer à partir du 1er octobre. L’opposition grince des dents.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Réduire les aides au logement pour tous les bénéficiaires : pour Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, cette mesure a été votée sous l'ancien quinquennat. Réponse de Christian Eckert, ancien secrétaire d’État chargé du budget : "C’est un mensonge, tout simplement. Le gouvernement précédent n’a jamais décidé de baisser de 60 euros par an les APL de l’ensemble des allocataires."

Une mesure largement dénoncée

Il reconnaît cependant qu’une réduction a bien été envisagée : "Nous avions prévu de limiter l’attribution des APL à celles et ceux qui n’avaient pas de patrimoine important." À droite comme à gauche, même son de cloche pour dénoncer cette mesure : "Baisse des APL perçues par les plus modestes et réduction de l’ISF payé par les plus riches. C’est révoltant", dit Benoît Hamon sur Twitter. Les syndicats étudiants et certaines associations caritatives s’indignent, comme la Fondation Abbé Pierre, qui demande à être reçue par le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cité de la Solidarité dans les Quartiers Nord de Marseille, le 30 octobre 2015. (Photo d\'illustration)
Cité de la Solidarité dans les Quartiers Nord de Marseille, le 30 octobre 2015. (Photo d'illustration) (MAXPPP)