Les 4 Vérités - Dégel de 1,8 milliard pour les armées : c'est de "la poudre de perlimpinpin", estime Hervé Morin

Hervé Morin, ancien ministre et président centriste du Conseil régional de Normandie, est l'invité de 4 Vérités de France 2 ce lundi 24 juillet.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Hervé Morin, dans les 4 Vérités de lundi matin, est remonté contre la baisse des aides au logement. "Le coût du logement en France a augmenté entre 30 et 40% uniquement à cause des normes, selon de multiples rapports. Et toutes les études économétriques montrent que lorsque vous donnez un euro de plus d'aides, 80% vont à l'augmentation du loyer. Il fallait donc dire aux étudiants : soit vous bénéficiez des APL, soit vous restez rattachés fiscalement à vos parents. Vous ne pouvez pas bénéficier de l'un et de l'autre", explique l'ancien ministre.

La priorité du moment : "retrouver la confiance"

L'équilibre budgétaire de l'État n'est pas la question centrale du moment. Il s'agit de remettre le pays en voie de pouvoir retrouver la confiance", selon Hervé Morin. "Quand vous commencez par faire des économies au coup par coup, vous fâchez tout le monde et après c'est très compliqué de faire les choses", estime le président du Conseil régional de Normandie.

La ministre des Armées, Florence Parly, annonce un dégel de 1,8 milliard d'euros pour le budget de la Défense. "Elle vend de la poudre de perlimpinpin. Le dégel de crédits a lieu quoiqu'il arrive", assure le ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy.

Le président de la région Normandie, Hervé Morin, le 28 janvier 2016.
Le président de la région Normandie, Hervé Morin, le 28 janvier 2016. (FRANCE 2)