Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a écarté mercredi 4 juillet toute hausse du prix du gaz supérieure à l'inflation. Interrogé au journal de 20 heures de TF1 sur une possible prochaine augmentation, il a répondu par la négative. "Je vous dis qu'on n'augmentera pas le prix du gaz de 5%", ce que demande GDF Suez.

"Il y a peut-être un problème juridique, technique, etc., mais moi je veux qu'on comprenne bien qu'on ne va pas encore prendre de l'argent dans le pouvoir d'achat des classes moyennes et des classes populaires", a-t-il ajouté.

Il a expliqué que le gouvernement préparait actuellement "de nouvelles mesures pour que, pour le gaz comme pour l'électricité, les Français paient un forfait, abordable".

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault le 4 juillet 2012 quittant le palais de l'Elysée après le conseil des ministres.
Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault le 4 juillet 2012 quittant le palais de l'Elysée après le conseil des ministres. (BERTRAND GUAY / AFP)