Les marchés asiatiques terminent en nette baisse

La Bourse de Tokyo a fini, jeudi, sur une chute de 2,33%. L'indice des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen reculait de 7,21% moment de la suspension des cotations, maintenue pour l'ensemble de la séance.

Des investisseurs chinois devant les cours de la Bourse de Shanghai, le  7 janvier 2016, alors que les échanges ont brutalement été arrêtés après une nette baisse de 7% après moins d'une demi-heure.
Des investisseurs chinois devant les cours de la Bourse de Shanghai, le  7 janvier 2016, alors que les échanges ont brutalement été arrêtés après une nette baisse de 7% après moins d'une demi-heure. (HU JIANHUANG / IMAGINECHINA / AFP)

Mis à jour le , publié le

Avis de tempête sur les marchés asiatiques. La Bourse de Hong Kong a clôturé en recul de plus de 3%, jeudi 7 janvier, suivant la tendance des places chinoises. L'indice CSI300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen reculait de 7,21% à 3 284,74 points au moment de la suspension des cotations, maintenue pour l'ensemble de la séance. De son côté, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a chuté de 2,33%, quatrième séance de repli d'affilée.

Deuxième arrêt brutal des échanges de la semaine

En Chine, pour la deuxième fois de la semaine, les nouveaux "coupe-circuits" mis en place après le krach de l'été ont été activés après que les Bourses chinoises ont plongé de plus de 7% en moins d'une demi-heure d'échanges.

Les marchés sont inquiets quant à l'état de santé de la deuxième économie mondiale. La Banque populaire de Chine a pris de court les acteurs de marché en fixant le cours pivot de la devise chinoise à 6,5646 yuans pour un dollar, soit un plus bas depuis mars 2011. Cela représente un repli de 0,5% par rapport à mercredi et constitue la baisse quotidienne la plus marquée depuis la mi-août.

A l'ouverture, la Bourse de Paris a enregistré une nette baisse (-2,48%), celle de Francfort a perdu 3%.