Traqué par les journalistes, il dément être l'inventeur du bitcoin

"Newsweek" pensait avoir retrouvé l'inventeur de la monnaie virtuelle. Mais Satoshi Nakamoto rejette la version de l'hebdomadaire.

Satoshi Nakamoto sort de sa maison avant de monter en voiture avec un journaliste de l\'agence Associated Press, le 6 mars 2014, à Temple City, en Californie (Etats-Unis).
Satoshi Nakamoto sort de sa maison avant de monter en voiture avec un journaliste de l'agence Associated Press, le 6 mars 2014, à Temple City, en Californie (Etats-Unis). (DAVID MCNEW / REUTERS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis des années, l'univers des monnaies virtuelles fantasme sur l'inventeur du bitcoin. Alors que Newsweek (article payant, en anglais) annonçait le 6 mars avoir découvert l'identité du créateur de la monnaie virtuelle, l'intéressé a démenti l'information à un journaliste de l'agence de presse Associated Press (en anglais) dans les heures qui ont suivi.

Une meute de journalistes campait devant sa maison de Temple City, en Californie, quand Satoshi Nakamoto s'est décidé à sortir. Il s'est alors refusé à répondre aux questions dans l'immédiat, en expliquant qu'il voulait d'abord manger. Puis il a désigné un reporter d'Associated Press (AP) avant de monter à bord de la voiture du journaliste, rapporte Buzzfeed (en anglais).

Les deux hommes sont allés manger dans un restaurant de sushis, mais ont vite rebroussé chemin en voyant les journalistes s'installer aux tables voisines. C'est finalement dans les locaux d'AP que cet Américain d'origine japonaise a affirmé ne pas être "le visage derrière le bitcoin".

"Newsweek" maintient sa version

Il déclare même qu'il n'avait jamais entendu parler de cette monnaie virtuelle née il y a cinq ans, jusqu'au coup de téléphone d'un journaliste à son fils il y a trois semaines. S'il reconnaît que certains éléments de l'article de Newsweek sont exacts, il dément toute implication dans la création du bitcoin.

Pourtant, dans le magazine, certains propos de Satoshi Nakamoto laissent penser à son implication dans l'aventure bitcoin : "Je ne suis plus impliqué dans cette histoire et je ne peux pas en discuter. C'est dans les mains d'autres personnes, ce sont elles qui en sont chargées maintenant." L'homme de 64 ans a expliqué à AP que le journaliste l'avait mal compris et qu'il avait seulement affirmé qu'il n'était plus ingénieur.

De son côté, le journaliste de Newsweek a confirmé à nouveau cette conversation et assuré qu'il ne pouvait pas y avoir de confusion. Mais Le Monde s'interroge sur la crédibilité du magazine, qui avait publié en début d'année un article plein d'inexactitudes sur la France. Le mystère reste donc à éclaircir.