Le baron français du bitcoin plaide non coupable

Un scandale financier d'un nouveau genre, lié au Bitcoin, une cryptomonnaie.

Voir la vidéo
avatar
franceinfo Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Mark Karpelès, ancien patron de la société d'échanges Mt.Gox, fait face à la justice japonaise. Il est accusé d'avoir détourné l'équivalent de 2,3 millions d'euros en 2014, avant la faillite de la société.

Celui qui était surnommé "le baron français du Bitcoin" avait déjà fait l'objet d'une condamnation judiciaire en France en 2010 pour intrusion dans un système informatique. 

Un génie qui risque gros 

Avec la société Mt.Gox, ce passionné de jeux vidéos avait fait fortune à Tokyo. 

« Il y a de plus en plus de gens qui achètent des Bitcoins. Mais cela reste un investissement à risques » déclarait-il en 2013.

Avec sa société, il assurait 75 % des échanges de bitcoin dans le monde soit environ 20 millions de dollars de transactions quotidiennes. 

Aujourd’hui, il fait face à la justice japonaise après avoir été accusé de détourner de la monnaie virtuelle. Mark Karpelès plaide non coupable et invoque une attaque informatique. Il encourt jusqu'à cinq ans de prison.

Mark Karpelès, ancien patron d\'une société d\'échanges de bitcoins, fait face à la justice japonaise
Mark Karpelès, ancien patron d'une société d'échanges de bitcoins, fait face à la justice japonaise (Brut)