La plateforme d'échange de bitcoins MtGox craint de s'être fait voler tout son argent

Les 750 000 bitcoins de ses clients et 100 000 bitcoins de la firme elle-même ont disparu. Ils auraient pu être dérobés par des pirates informatiques.

Une affichette sur un magasin new-yorkais indique qu\'il accepte les paiements en bitcoins.
Une affichette sur un magasin new-yorkais indique qu'il accepte les paiements en bitcoins. (RICHARD B. LEVINE / NEWSCOM / SIPA)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le tout jeune monde des monnaies virtuelles fait-il face à son premier casse retentissant ? Longtemps principale plateforme d'échange de bitcoins, MtGox a demandé vendredi 28 février la protection de la loi japonaise sur les faillites : elle reconnaît la possibilité de s'être fait voler l'intégralité des bitcoins placés chez elle. Soit près d'un demi-milliard de dollars (environ 345 millions d'euros). Une catastrophe pour ses investisseurs d'un genre nouveau.

Le directeur général de la plateforme, le Français Mark Karpeles, a présenté ses excuses lors d'une conférence de presse. Trois jours après la fermeture inopinée du site, il a invoqué la "fragilité des systèmes" de MtGox. Depuis, le site s'est attiré de nombreuses critiques, émanant de plates-formes concurrentes ou d'investisseurs s'estimant floués, qui lui reprochent un certain laxisme, notamment au niveau de la sécurité.

Mark Karpeles a par ailleurs annoncé qu'il souhaitait porter plainte contre ce qu'il a qualifié de cyber-attaque mais qu'il n'en avait pas les moyens. Cette situation inédite survient alors que la monnaie virtuelle n'est encadrée par aucune forme de régulation.

Les investisseurs demandent des comptes

Des investisseurs en colère ont réclamé des réponses aux questions qu'ils se posent sur le sort de leurs avoirs, tant en cash qu'en bitcoins. L'avocate de l'entreprise a expliqué que 750 000 bitcoins de ses clients et 100 000 bitcoins de la firme elle-même avaient disparu, précisant qu'ils auraient pu être dérobés par des pirates informatiques.

Utilisées pour transférer des fonds ou faire des achats notamment sur internet, les monnaies virtuelles connaissent un succès croissant et le cours du bitcoin a fortement progressé, dépassant en décembre la barre symbolique des 1 000 dollars. Il s'est depuis effondré, passant de plus de 800 dollars début février à 135 dollars.