Japon : un Français aurait détourné plusieurs millions d'euros

C'est le roi de l'escroquerie virtuelle qui a été arrêté ce samedi 1er août. Il aurait entraîné la banqueroute d'une entreprise.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Avec sa dégaine adolescente, il est difficile de l'imaginer jonglant avec les millions. Pourtant, Mark Karpelès, ce Français arrêté samedi 1er août et suspecté d'escroquerie par la police japonaise, était jusqu'à l'an dernier l'un des rois du bitcoin. Grâce à sa plateforme, l'homme aurait fabriqué de toute pièce plus de 900 000 euros de cette monnaie électronique. Le Bitcoin apparaît en 2009. Une monnaie virtuelle censée correspondre à des investissements bien réels et qui promet de révolutionner le commerce. L'invention séduit vite ceux qui ont besoin d'effectuer des transactions discrètes. Un fabricant iranien de chaussures s'en servait par exemple l'an dernier pour contourner l'embargo.

Dépôt de bilan

En 2014, l'entrepreneur français installé au Japon dépose le bilan. L'équivalent de 355 millions d'euros, qui transitaient sur sa plateforme, se sont volatilisés au grand désespoir de ceux qui avaient misé sur cet or impalpable.  
Mark Karpelès est également suspecté d'en avoir détourné une partie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pièce de monnaie de bitcoin, un système de paiement par internet, à Mulhouse (Haut-Rhin) le 28 avril 2014.
Une pièce de monnaie de bitcoin, un système de paiement par internet, à Mulhouse (Haut-Rhin) le 28 avril 2014. (MAXPPP)