Japon : Mark Karpeles, ex-baron autoproclamé des bitcoins poursuivi pour détournement de fonds, plaide non-coupable

Le Français Mark Karpeles s'est dit "innocent" mardi lors de la première audience de son procès, à Tokyo, pour des transactions obscures relatives à la plateforme d'échange de bitcoins désormais faillie MtGox. 

L\'affaire de la faillite de MtGox en 2015 avait fait grand bruit au Japon et à l\'étranger.
L'affaire de la faillite de MtGox en 2015 avait fait grand bruit au Japon et à l'étranger. (STR / JIJI PRESS)
avatar
Frédéric CharlesfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le procès de l'ex-baron autoproclamé des bitcoins, le Francais Mark Karpeles, s'est ouvert ce mardi 11 juillet à Tokyo. Sa plateforme japonaise d'échange de monnaie virtuelle MtGox avait fait faillite au début de 2014, après une perte d'environ 350 millions d'euros.

>> A lire aussi. Neuf questions que vous vous posez sur le bitcoin, la star des monnaies électroniques

Mark Karpeles comparaît pour détournement de fonds et d'autres chefs d'accusation : il est notamment accusé d'avoir accédé au système informatique de la plateforme d'échange de monnaie virtuelle MtGox créée par lui à Tokyo et détourné une somme de 2,4 millions d'euros. Lui invoque une attaque informatique massive et plaide non-coupable.

Déjà condamné en 2010 en France

Agé de 32 ans aujourd'hui, Mark Karpeles avait déjà été condamné à un an de prison en 2010 en France pour introduction frauduleuse dans un système informatique. La faillite de MtGox avait fait grand bruit à l'époque. Et pour cause : au plus haut niveau de son activité, la plateforme revendiquait la gestion de 80% des transactions mondiales de bitcoins.

Les investisseurs lésés, pour la plupart des étrangers expatriés au Japon, espèrent récupérer une partie des sommes investies, au choix en devises traditionnelles ou en bitcoins.