Affaire Volkswagen : la marque confrontée à la puissance des réseaux sociaux

En quelques heures, le scandale a fait le tour de la planète. Il faudra beaucoup de temps à Volkswagen pour reprendre le contrôle de sa communication.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

En quelques heures, le scandale a fait le tour de la planète. Il faudra du temps au groupe automobile pour reprendre le contrôle de sa communication. La tricherie avouée de Volswagen a l'effet d'une bombe sur les réseaux sociaux. 72 heures après le début du scandale, les publicités détournées déferlent sur les écrans. Le "VW" porte drapeau du "made in Germany" subit un lynchage en règle.

"Plus rien à perdre"

Le phénomène est à prendre sérieusement en compte selon certains spécialistes. "Il va falloir que Volkswagen prenne en compte une veille sur les réseaux sociaux et interagisse également avec l'ensemble de ses internautes qui sont des anonymes, mais qui vont se lâcher et se lâchent déjà", explique Laurent Vibert, spécialiste de la gestion de crise.

Le géant allemand avait axé sa communication sur les véhicules propres. Il subit un effet boomerang sur le sujet.

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, le réseau Volkswagen emploient 15 000 personnes
En France, le réseau Volkswagen emploient 15 000 personnes ( GETTY IMAGES )