VIDEO. Porsche remporte les 24 Heures du Mans pour la troisième année consécutive

La Porsche n°2 a pris le contrôle de la course une heure avant l'arrivée, dimanche. L'édition 2017 de la célèbre course automobile aura été marquée par de nombreux rebondissements et le nouveau fiasco de Toyota.

La Porsche 919 n°2, sur le circuit des 24 Heures du Mans (Sarthe), le 18 juin 2017.
La Porsche 919 n°2, sur le circuit des 24 Heures du Mans (Sarthe), le 18 juin 2017. (ANTONIN VINCENT / DPPI MEDIA)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

2015, 2016, et donc 2017. Le constructeur Porsche a remporté, dimanche 18 juin, la 85e édition des 24 Heures du Mans, et ce pour la troisième année consécutive. C'est aussi sa dix-neuvième victoire dans cette mythique épreuve sarthoise.

La voiture, emmenée par l'Allemand Timo Bernhard et les Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber, a pris les commandes de la course un peu plus d'une heure avant l'arrivée, en dépassant l'Oreca-Gibson n°38 du Jackie Chan DC Racing (à laquelle appartient le Français Thomas Laurent), qui termine en deuxième position. C'est l'écurie Vaillante Rebellion qui complète le podium.

Voir la vidéo

Un nouveau fiasco pour Toyota

Coups de théâtre, rebondissements... La magie du Mans a encore bien opéré, l'édition 2017 aura été pleine de suspense de bout en bout. La course a été marquée par des ennuis mécaniques à répétition qui ont touché plusieurs écuries.

Toyota en a particulièrement fait les frais. En 2016, le constructeur japonais avait perdu la course à quelques secondes de l'arrivée. Cette année, il a dû rendre les armes bien plus tôt, dans la nuit de samedi à dimanche. En l'espace d'une demi-heure, il a vu deux de ses voitures être contraintes à l'abandon. D'abord sa n°7, à cause d'un problème de boîte de vitesses et d'embrayage. Ensuite sa n°9, qui a eu un accrochage avec un autre véhicule. Bref, ce n'était pas encore l'année de Toyota. La marque japonaise court donc toujours après son premier succès dans la Sarthe.