Pénurie de carburants : direction la Belgique pour les frontaliers

La chasse aux carburants est plus facile pour les frontaliers. De nombreux automobilistes du Nord n'hésitent pas à parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour faire le plein en Belgique.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les journalistes de France 2 se sont rendus dans une station essence située à un kilomètre de la frontière française en Belgique. Ici, les cuves sont pleines et cela se sait. Depuis trois jours, les files d'attente sont très longues. Ce 24 mai au matin, les clients étaient tous Français. "J'ai fait trois stations en France ce matin et il n'y a plus rien du tout, alors que le gouvernement nous explique que tout marche bien, tout fonctionne bien", s'agace un client. Les automobilistes prennent leur mal en patience, mais espèrent ne pas avoir à revenir trop souvent.

Un chiffre d'affaires doublé

"C'est rageant, il y a toujours quelque chose qui ne va pas pour circuler en France", ajoute une automobiliste. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres. "Depuis vendredi après-midi, c'est la folie. C'est l'affluence de sept heures le matin à 21 heures. C'est non-stop donc que du bonheur pour la Belgique", explique Moïse Delabre, le propriétaire de la station-service. Le chiffre d'affaires a doublé dans ces stations. Elles sont maintenant livrées deux fois par jour par la raffinerie d'Anvers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompes à essence à Bailleul (Nord), le 9 décembre 2014.
Des pompes à essence à Bailleul (Nord), le 9 décembre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)