VIDEO. Montebourg : "Nous sommes opposés aux primes à la casse"

"Notre souhait est de trouver une formule qui n'attaque pas le diesel, car attaquer le diesel c'est attaquer le made in France", a ajouté Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif.

Voir la vidéo
Francetvv info / Europe 1 et i-Télé
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Arnaud Montebourg s'est opposé dimanche 3 mars à une surtaxe éventuelle du diesel, mesure environnementale préconisée par sa collègue Delphine Batho, estimant qu'elle pénaliserait les "gens qui ont des problèmes de pouvoir d'achat". "Utiliser le diesel comme source de financement de l'Etat n'est vraiment pas la bonne politique", a commenté le ministre du Redressement productif dans le cadre du "Grand Rendez-vous" Europe 1/i-télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France. 

"Nous sommes opposés aux primes à la casse", le ministre du Redressement productif a réaffirmé son opposition à un alignement de la fiscalité du diesel sur les autres carburants. "Notre souhait est de trouver une formule qui n'attaque pas le diesel, car attaquer le diesel c'est attaquer le made in France", a-t-il ajouté

"Quand vous augmentez la taxe sur le diesel, vous dévalorisez le parc de diesel", a estimé Arnaud Montebourg, chantre du made in France, soucieux d'éviter des mesures qui privilégieraient les voitures construites à l'étranger. Le parc automobile français est composé à 60% de véhicules diesel, en raison des incitations passées en faveur de ce type de moteur, notamment fiscales.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif , 18 éfvrier 2013 à Buc (Yvelines)
Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif , 18 éfvrier 2013 à Buc (Yvelines) (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)