Les prix de l'essence et du gazole augmentent... et ce n'est pas près de s'arrêter

Depuis novembre, les prix de l'essence et du gazole ont sensiblement augmenté à la pompe. La hausse devrait se renforcer après l'entrée en vigueur d'un accord de l'Opep et d'un changement de fiscalité sur le gazole au 1er janvier.

Une pompe à essence (photo d\'illustration)
Une pompe à essence (photo d'illustration) (JULIO PELAEZ / MAXPPP)
avatar
Maxime DebsfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un conseil, si vous prévoyez de faire le plein d'essence : faites le bientôt ! Vous l'avez forcément constaté si vous êtes allés aux sports d'hiver durant ces vacances ou si vous prenez la voiture pour aller au travail : les prix de l'essence et du gazole sont en hausse. Selon le relevé hebdomadaire du ministère de l'Environnement et de l'Énergie, le prix du gazole à la pompe s'établissait à 1,20 euro au 26 décembre, soit une hausse de 1,43 centime par rapport à la semaine précédente. Le litre d'essence sans plomb (SP95) avait, lui, augmenté de 1,77 centime, à 1,38 euro.

Hausse de la fiscalité au 1er janvier

Cette augmentation sensible des prix du carburant dure depuis cinq semaines et elle pourrait s'accentuer d'ici un mois. La cause ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé fin novembre de baisser la production de pétrole, afin de soutenir le prix du baril. L'accord doit entrer en vigueur le 1er janvier 2017. Passé un certain round d'observation, durant lequel les acteurs du secteur attendront de voir si la décision de l'Opep est bel et bien respectée, les répercussions à la pompe pourraient atteindre les 5 centimes supplémentaires au litre, selon un spécialiste contacté par franceinfo.

L'Union française des industries pétrolières (Ufip) pointe également les changements de fiscalité sur le carburant prévus au 1er janvier, notamment la majoration de la taxe carbone. Ces mesures devraient provoquer une augmentation de 4 centimes du prix du litre de gazole. La hausse impactera les automobilistes comme les entreprises. L'Ufip rappelle que l'énergie et le carburant représentent 10% des coûts de l'industrie.