PSA - Le plan de restructuration de PSA, qui prévoit la suppression de 8 000 postes en France, reste "inacceptable en l'état". Arnaud Montebourg l'a répété, jeudi 13 septembre, au micro de France Inter. Le ministre du Redressement productif a aussi exigé le "rétrécissement de l'ampleur" de ce plan social.

Le ministre a également demandé des "efforts à tout le monde y compris aux actionnaires". Arnaud Montebourg doit d'ailleurs rencontrer le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, jeudi, après avoir pris connaissance des conclusions de l'expert Emmanuel Sartorius mardi.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, le 31 août 2012 à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas (Yvelines).
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, le 31 août 2012 à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas (Yvelines). (ERIC PIERMONT / AFP)