Emploi : auto-entrepreneur, un statut fragile

Sept ans après la création de ce statut, une étude de l'Insee en dresse un bilan très détaillé. France 2 a suivi l'un d'entre eux, un plombier près de Lyon.

Voir la vidéo
France 2

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

Plombier-chauffagiste et auto-entrepreneur, en quelques années Fahrat Laggoune a réussi à se constituer une clientèle par petites annonces et bouche à oreille. "Cela fait trois ans que je suis sous ce statut et ça marche", explique Farhat au micro de France 2. Ce qui l'a séduit dans ce modèle, c'est la simplicité. 

30% des auto-entrepreneurs en activité après 3 ans

Ce professionnel déclare de chez lui en ligne son chiffre d'affaires. Son activité d'auto-entrepreneur lui permet de tirer un revenu modeste, mais qu'il espère voir augmenter avec le temps. "À peu près 1 000 euros par mois, ça peut varier selon l'importance des chantiers et du matériel à fournir", explique le plombier. Comme Fahrat Laggoune, 30% seulement des auto-entrepreneurs sont toujours en activité trois ans après s'être lancés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le stand Pôle emploi au salon des entrepreneurs, le 5 février 2015 à Paris.
Le stand Pôle emploi au salon des entrepreneurs, le 5 février 2015 à Paris. (MAXPPP)