Auto-entrepreneurs : un échec pour la création d'entreprises

L'Insee s'est penché sur le cas des 191 000 auto-entrepreneurs déclarés en septembre 2010 et le bilan n'est pas positif.

Voir la vidéo
France 2

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

L'Insee a étudié les 191 000 auto-entrepreneurs déclarés en septembre 2010 et le bilan n'est pas bon. "Résultat : trois ans après s'être lancés, seuls 30% d'entre eux étaient toujours en activité et moins de 2% ont réussi à être entrepreneurs tout court. C'est un échec puisque le statut d'auto-entrepreneur devait servir de tremplin vers l'entreprenariat classique et donc favoriser la création d'entreprises", explique en plateau Justine Weyl. 

1 million d'auto-entrepreneurs en France 

Malgré tout, le succès varie d'un secteur d'activité à l'autre. "Ceux qui s'en sortent le mieux sont ceux qui travaillent dans la santé ou dans l'action sociale. 71% d'entre eux sont toujours en activité au bout de trois ans. Pour l'enseignement, c'est bien aussi avec 56%. En revanche, c'est plus dur pour ceux qui choisissent le commerce, les sciences ou encore la communication. Dans ce domaine, seuls 43% sont toujours actifs trois ans après s'être lancés. Aujourd'hui, il y a un million d'auto-entrepreneurs en France et seuls 600 000 d'entre eux ont déclaré un chiffre d'affaires positif sur le dernier trimestre", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trois quarts des jeunes de 18 à 24 ans sont \"prêts à tout\" pour réussir en entreprise, selon un sondage publié le 9 mai 2016. 
Trois quarts des jeunes de 18 à 24 ans sont "prêts à tout" pour réussir en entreprise, selon un sondage publié le 9 mai 2016.  (HERO IMAGES / HERO IMAGES/ Getty Images)