Auto-entrepreneurs : un besoin de régulation

La frontière entre le salariat déguisé et l'auto-entrepreunariat est parfois ténue.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Amaury Poudray a été auto-entrepreneur pendant six ans. Un statut qui a permis à ce designer lyonnais de se lancer et de travailler avec des clients de prestige comme avec l'Institut Paul Bocuse. Mais son succès l'a obligé à évoluer. Aujourd'hui, Amaury Poudray a monté sa société. Être auto-entrepreneur était devenu pour lui trop contraignant. Ses commandes dépassaient la limite de 33 000 euros de chiffre d'affaires, mais il devait aussi faire face à un problème de crédibilité.

Un million d'auto-entrepreneurs

"Le statut d'auto-entrepreneur donne l'image d'une personne seule qui démarre tandis que la société amène de la crédibilité", explique Amaury Poudray. Depuis 2016, la France compte un million d'auto-entrepreneurs. Mais c'est un chiffre en trompe-l'oeil, car seulement 670 000 d'entre eux gagnent de l'argent avec un chiffre d'affaires moyen d'environ 1 000 euros. C'est alors pour beaucoup une source de revenus complémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comment sommes-nous vus par les travailleurs étrangers installés en France. Aujourd\'hui la vision d\'une américaine.
Comment sommes-nous vus par les travailleurs étrangers installés en France. Aujourd'hui la vision d'une américaine. (MAXPPP)