François Hollande débloque un milliard d'euros pour la formation de 500 000 chômeurs

Le président de la République était au Conseil économique, social et environnemental, à Paris. Il a présenté ses vœux aux acteurs de l'entreprise et du monde économique, et a détaillé son plan contre le chomage. 

François Hollande le 16 janvier 2016 lors d'un déplacement à Tulle (Corrèze).
François Hollande le 16 janvier 2016 lors d'un déplacement à Tulle (Corrèze). (GEORGES GOBET / AFP)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

C'est la dernière chance pour François Hollande d'inverser la courbe du chômage. Formation, aide à l'embauche et apprentissage sont les trois axes du plan que le président de la République a détaillé, lundi 18 janvier, devant les acteurs de l'entreprise et du monde économique, lors de ses vœux au Conseil économique, social et environnemental, à Paris.

 Un plan d'urgence contre le chômage. Au programme de ce plan, trois axes principaux : formation, apprentissage et aide à l'embauche pour les PME et les TPE. Les formations concerneraient les chômeurs les moins qualifiés, notamment dans des secteurs d'avenir, comme le numérique ou l'environnement.

 Deux milliards d'euros sur la table. Ce plan devrait coûter "deux milliards d'euros, entièrement compensés par des économies ailleurs", selon Bercy. Sur la partie formation, le gouvernement pourra compter sur l'aide des partenaires sociaux, qui feront un effort supplémentaire de 80 millions d'euros. La participation des régions reste le gros point d'interrogation du financement de cette partie  du plan.

 Les syndicats sceptiques. Pour Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, il y aura un "effet d'aubaine" pour les entreprises qui, de toute façon, voulaient embaucher : "C'est un peu arroser le sable et cela coûte très cher", explique-t-il. Le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, estime que ces aides à l'embauche sont "inutiles dans la mesure où il existe déjà toute une série d'aides à l'embauche pour les petites entreprises."

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CHOMAGE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CHOMAGE