C'est un laboratoire flottant qui peut dériver pendant des mois, ne fonctionnant qu'avec des énergies naturelles. Le SeaOrbiter a été présenté à la conférence de Rio (Brésil) sur le développement durable. Ce Nautilus du XXIe siècle aurait pu être imaginé par Jules Verne. Il devrait prendre le large en 2014 pour explorer les océans.

Les reporters de France 2 nous font la visite guidée virtuelle, accompagnés par l’architecte français Jacques Rougerie qui est à l'oprigine de ce projet.

L’architecte français Jacques Rougerie pose de 18 mai 2005 devant son modèle du  SeaOrbiter qui sera une station internationale scientifiques sous les mers.
L’architecte français Jacques Rougerie pose de 18 mai 2005 devant son modèle du  SeaOrbiter qui sera une station internationale scientifiques sous les mers. (JOEL SAGET / AFP)