L'Académie nationale de médecine a lancé ces dernières semaines un appel sur ces morts subites, qui restent pour la plupart inexpliquées. Elle réclame une autopsie systématique afin d'y voir plus clair.

La mort du député socialiste Olivier Ferrand, qui a succombé samedi 30 juin d'un arrêt cardiaque alors qu'il revenait d'un jogging, a suscité de nombreuses réactions et interrogations sur ces décès.

Le service santé de la rédaction de France 2, qui a enquêté en juin sur la mort subite des sportifs professionnels et occasionnels en France, a été reçu par le spécialiste en la matière, le professeur Xavier Jouvencardiologue à Paris.

 

L'Académie nationale de médecine a lancé ces dernières semaines un appel sur ces morts subites, qui restent pour la plupart inexpliquées
L'Académie nationale de médecine a lancé ces dernières semaines un appel sur ces morts subites, qui restent pour la plupart inexpliquées (PHILIPPE HUGUEN / AFP)