Isère : à la découverte du territoire sauvage du Trièves

France 2 s'intéresse cet été aux territoires méconnus à l'occasion des vacances. Des terres loin des grands circuits touristiques. Ce mardi, nous sommes dans le Trièves à l'ombre du Vercors.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Le Trièves, c'est un pont entre les Alpes du Nord et celles du Sud. Beaucoup y passent en chemin vers la Provence ou le Vercors, mais rares sont ceux qui s'arrêtent pour découvrir ce territoire grandeur nature. Une eau bleu turquoise, jalousement protégée par les montagnes alentour et des points de vue uniques. Mais mieux vaut ne pas avoir peur du vide pour traverser ces deux passerelles himalayennes au-dessus du lac de Monteynard, à l'orée du Trièves.

Ascension du Mont Aiguille

Le paysage, premier patrimoine du Trièves, qui compte 28 villages servis sur un plateau à 800 mètres d'altitude en moyenne, mais qu'il faut aller chercher hors des grands axes de circulation. Roissard, Saint-Michel-les-Portes, des communes typiques pour leurs toits en tuiles-écailles. Curiosité locale : ici les agriculteurs bio sont dix fois plus nombreux qu'au niveau national. Des murs en paille et une prairie aromatique sur le toit, c'est l'habitation naturelle de Thomas Bertin, maraîcher. On peut aussi prendre de la hauteur sur le Mont Aiguille qui culmine à 2 086 mètres. C'est sur ces versants calcaires que serait né l'alpinisme avec la première ascension datée en 1492. Aujourd'hui encore, l'arrivée au sommet est une surprise totale.

Le JT
Les autres sujets du JT