Erreur d'Einstein ou mauvais branchement ? Fin septembre 2011, les résultats de l'expérience Opera avaient ébranlé le monde scientifique, en mesurant des neutrinos à une vitesse plus rapide que celle de la lumière. La revue Science (article en anglais) assure aujourd'hui que ces surprenants résultats, qui contredisaient la théorie de la relativité générale d'Einstein, seraient dus à un mauvais branchement.

"Une mauvaise connexion entre un GPS et un ordinateur est sans doute à l'origine de l'erreur", assure le magazine américain, qui cite sans les nommer "des sources proches de l'expérience". Une information confirmée à Reuters par James Gilliers, porte-parole du Conseil européen pour la recherche nucléaire (Cern). "C'est une explication possible. Mais nous n'en saurons pas plus avant d'avoir effectué de nouveaux tests", a-t-il cependant nuancé.

Des résultats surprenants

Fin septembre, les spécialistes de l'expérience internationale Opera avaient annoncé avoir vu des neutrinos parcourir les 730 km séparant les installations du Cern, installé à Genève, du laboratoire souterrain de GranSasso (Italie). Les particules, qui voyagaient à environ 6 km/seconde plus rapidement que la lumière, sont arrivées 60 nanosecondes (milliardièmes de seconde) avant elle.

La plupart des spécialistes n'arrivaient pas à croire qu'une des ces particules élémentaires de la matière ait pu dépasser la vitesse de la lumière, considérée comme la "limite infranchissable" selon la relativité générale d'Einstein.