L'IMC est utilisé pour mesurer la corpulence d'une personne, à partir de son poids et de sa taille.
L'IMC est utilisé pour mesurer la corpulence d'une personne, à partir de son poids et de sa taille. (ROOS KOOLE / ANP / AFP)

Plus pertinente que le poids, simple à calculer, l'Indice de masse corporelle (IMC) est une mesure supposée fiable pour déterminer si un individu est ou non en situation de surpoids. Enfin, pas si fiable que ça, selon Nick Trefethen. Ce professeur de mathématiques à l'université d'Oxford, au Royaume-Uni, affirme que la formule utilisée pour la calculer mériterait d'être revue.

L'IMC (Body-mass index, BMI, en anglais) est utilisé par les autorités sanitaires de nombreux pays, et notamment la Haute autorité de santé française, pour mesurer la corpulence d'une personne et définir l'obésité. Actuellement, il est calculé en divisant le poids (en kilos) par la taille (en mètre) au carré : au-dessus de 25, une personne est considérée comme en surpoids. Au dessus de 30, on parle d'obésité.

Mais aux yeux du mathématicien qu'est Nick Trefethen, le choix de mettre la taille au carré, et non au cube, est a priori étrange, alors même que la formule est censée décrire une réalité "en trois dimensions", explique Nick Trefethen sur le site internet de l'université d'Oxford.

Les plus petits sont moins minces qu'ils ne le pensent

En pratique, la formule désavantage les grands. "Des millions de personnes de petite taille pensent qu'ils sont plus minces qu'ils ne le sont, et des millions de personnes de grande taille pensent qu'ils sont plus gros qu'ils ne le sont réellement", détaille le mathématicien.

Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faudrait simplement remplacer l'exposant 2 par un 3 dans la formule, car "les gens ne croissent pas de manière parfaitement linéaire", explique Trefethen. Mais pour mieux s'approcher de la réalité, le scientifique propose une nouvelle formule : 1,3xpoids:taille (exposant) 2,5.

Si elle laisse à peu près inchangée l'IMC pour les personnes de taille moyenne, elle augmente légèrement celui des personnes de petite taille et diminue légèrement celui des plus grands. Si vous êtes brusquement pris d'un doute sur votre propre cas, Nick Trefethen a mis en ligne un calculateur permettant de comparer votre ancien et votre nouvel IMC.