L'application Sigmund entend évacuer les cauchemars. Ainsi, vous pouvez par exemple choisir les mots bikini ou encore "sex".
L'application Sigmund entend évacuer les cauchemars. Ainsi, vous pouvez par exemple choisir les mots bikini ou encore "sex". (TIM KITCHEN / THE IMAGE BANK / GETTY IMAGES)

Choisir vos rêves, ça vous dit ? C'est ce que propose Sigmund, une application disponible sur iPhone pour 99 cents, rapporte la chaîne américaine CNN mardi 17 avril.

Conçu par un diplômé de la prestigieuse université américaine d'Harvard, le programme vous propose de choisir entre un et cinq mots (anglais) parmi un lexique de 1 000, qu'une voix féminine répètera durant votre phase de sommeil paradoxal, la plus propice aux rêves. Avant de vous mettre au lit, vous indiquez l'heure à laquelle vous vous couchez et celle à laquelle vous vous levez. L'application calcule ensuite ces moments où votre esprit sera le plus apte à s'évader.

Selon une étude publiée en 1963 dans The British Journal of Psychiatry et qui a servi à la conception du programme, 34% à 40% des participants ont affirmé que leurs rêves ont été significativement modifiés à la lecture de mots spécifiques.

Ne plus faire de cauchemars

L'objectif du concepteur de l'application iPhone, Daniel Nadler, est de bannir les mauvais rêves. Ainsi, le lexique a été choisi avec soin. Par exemple, il y a la catégorie "romantique" avec les mots boyfriend (petit ami), girlfriend (petite amie) mais également sex, ou encore bikini. Les amoureux des animaux pourront eux rêver de tigres ou de pandas.

CNN souligne néanmoins que de nombreux termes sont susceptibles de rendre vos rêves un peu trop tumultueux,  ou tristes. La chaîne pointe la catégorie "aventure" qui comporte entre autres les termes army (armée) et battle (combat). Mais il y a également des mots comme hurricane (ouragan) ou zombies. Pas très rassurant…

Pour l'instant, l'application n'est disponible qu'en anglais. On ignore si une déclinaison en français est prévue. Mais rêver dans la langue de Shakespeare vous permettra peut-être de travailler votre anglais.