Non, les femmes ne sont pas multitâches

Une étude suédoise démonte le mythe selon lequel elles sont plus aptes que les hommes à faire plusieurs choses en même temps.

Selon une étude suédoise, les hommes sont meilleurs dans la gestion de plusieurs tâches lorsque les femmes sont en période d\'ovulation.
Selon une étude suédoise, les hommes sont meilleurs dans la gestion de plusieurs tâches lorsque les femmes sont en période d'ovulation. (MCMILLAN DIGITAL ART / PHOTODISC / GETTY IMAGES)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

SCIENCES - Les femmes ne sont pas plus aptes que les hommes à gérer plusieurs tâches à la fois. Une étude suédoise met fin à ce mythe de la science, indique mercredi 24 octobre l'un de ses auteurs. "Au contraire, les résultats de notre étude montrent que les hommes sont meilleurs dans la gestion de plusieurs tâches que les femmes", précise Timo Mäntylä, professeur de psychologie de l'université de Stockholm (Suède).

La faute à la phase d'ovulation

Dans ces travaux à paraître dans la revue scientifique américaine Psychological Science, les chercheurs ont établi un lien avec les capacités spatiales et avec le cycle menstruel. "De précédentes études ont montré que les aptitudes spatiales variaient tout au long du cycle menstruel, avec des capacités fortes aux alentours de la menstruation et bien moindres aux alentours de l'ovulation, quand les niveaux d'œstrogènes sont élevés", précise le scientifique.

L'étude, menée sur 160 personnes âgées de 20 à 43 ans, se base sur un test consistant à faire des relevés sur trois chronomètres partant de temps différents et s'écoulant à des rythmes différents. Simultanément, les participants devaient surveiller le défilement de noms communs suédois, et cliquer sur une souris quand un mot revenait. Timo Mäntylä explique que "les résultats ont montré une différence claire dans la capacité à gérer plusieurs tâches entre les hommes et les femmes en phase d'ovulation, tandis que cette différence était insignifiante en période menstruelle".

En 2010, une étude de l'université du Hertfordshire (Royaume-Uni), rapportée par Courrier international, avait prouvé qu'au contraire, les femmes étaient bien meilleures lorsqu'il s'agissait d'exécuter plusieurs tâches en même temps.