ANIMAUX - Quel est le triste point commun entre le caméléon de Tarzan de Madagascar, le bécasseau-spatule et le rhinocéros de Java ? Ils comptent tous parmi les 100 espèces les plus menacées dans le monde, selon le dernier inventaire publié mardi 11 septembre par la Zoological Society of London (ZSL) (lien en anglais)Cette liste a été établie par 8 000 scientifiques de la Commission de survie des espèces de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

De la tortue Rafetus swinhoei, dont il ne resterait que quatre individus en Asie, et qui lui vaut à ce titre la première place à ce funeste palmarès, au Zaglossus attenboroughi, une espèce d'échidnés (un étrange petit animal bardé de piquants et qui pond des œufs) de Papouasie indonésienne, la ZSL recense de nombreuses espèces en grand danger. Et ce dans 48 pays, majoritairement en Asie et en Afrique.

Un tiers des espèces examinées sont menacées

"Toutes les espèces de cette liste sont uniques et irremplaçables. Si elles disparaissent, rien ne pourra les faire revenir. Mais si nous agissons immédiatement, nous pouvons leur donner une chance de survie", a mis en garde la coauteure du rapport, Ellen Butcher. Les efforts de conservation payent toujours, a-t-elle ajouté, évoquant les cas du cheval de Przewalski et de la baleine à bosse.

Selon l'IUCN, environ un tiers des 63 837 espèces vivantes dont elle a examiné le statut risquent l'extinction à plus ou moins long terme du fait de la disparition de leur habitat, du réchauffement climatique et de la chasse. Parmi ces espèces, 41% des amphibiens sont menacés, 33% des récifs coraliens, 25% des mammifères, 20% des végétaux et 13% des oiseaux.

Le caméléon de Tarzan est menacé, comme un tiers des espèces étudiées par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).
1/7 Le caméléon de Tarzan est menacé, comme un tiers des espèces étudiées par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). FRANK GAW / AP / SIPA