SCIENCES - Les tortues ont une sexualité particulière : elles s'accouplent à de multiples partenaires et peuvent conserver leur sperme pendant des années avant de l'utiliser. Pour déterminer comment la semence de l'un prédomine sur celle de l'autre, des scientifiques ont soumis des bébés tortue à des tests de paternité. Leurs recherche sont détaillées dans une étude publiée vendredi 9 novembre dans la revue Behavioral Ecology and Sociobiology (étude en anglais).

Les scientifiques pensaient auparavant l'ordre dans lequel leur sperme était utilisé était inverse à celui dans lequel il s'étaient accouplés à la femelle : autrement dit, le dernier à s'accoupler serait le premier à devenir papa. Les tests sur des specimens issus de 16 groupes d'oeufs différents, suggèrent une logique différente : au contraire, les femelles pourraient utiliser en priorité le sperme qui se "périmerait" le plus vite explique les chercheurs à la BBC (article en anglais).

La capacité à stocker le sperme des partenaires est lié à la faible densité de l'espèce sur un territoire donné, pensent les chercheurs. Ainsi, les tortues de Hermann, sur lesquelles ont été effectués les tests, sont très dispersées sur leur territoire d'origine. Pour elles, "ce n'est pas facile de trouver un partenaire", résume le docteur Sara Fratini, auteur de l'étude.