Koji Tsukada fait une démonstration du "Speechjammer", lors de la cérémonie des ig-Nobel, jeudi 20 septembre, à l'université Harvard (Etats-Unis).
Koji Tsukada fait une démonstration du "Speechjammer", lors de la cérémonie des ig-Nobel, jeudi 20 septembre, à l'université Harvard (Etats-Unis). (JESSICA RINALDI / REUTERS)

SCIENCES - En se penchant vers la gauche, on peut voir la Tour Eiffel en plus petit. Si certains Suédois ont les cheveux verts, c'est à cause de leur douche... Ces découvertes étranges sont les résultats de recherches loufoques mais bien réelles, dont les auteurs se sont vu remettre un prix ig-Nobel ("ignoble"), jeudi 20 septembre, lors d'une cérémonie à la prestigieuse université Harvard (Etats-Unis). Equivalents parodiques des Nobel, qui seront annoncés début octobre, ces récompenses décernées par la revue "Annals of Improbable Research" (lien en anglais) ont pour but d'éveiller la curiosité du public pour la science.

La cuvée 2012 a récompensé, entre autres, un chercheur suédois qui a compris pourquoi les habitants de certaines maisons d'Anderslöv, en Suède, avaient les cheveux verts (une combinaison tuyaux de cuivre-douches chaudes). Des physiciens se sont penchés sur le mouvement de balancier des queues-de-cheval, quand d'autres ont étudié la dynamique du café lorsqu'une personne marche avec une tasse à la main.

Fesses de singes et machine à couper la parole

Dans la catégorie Anatomie, une équipe américaine a découvert que des chimpanzés sont capables de reconnaître leurs congénères en regardant des photos de leurs fesses. Des psychologues néerlandais ont testé une trentaine d'étudiants pour démontrer qu'en se penchant vers la gauche, on avait tendance à sous-estimer la hauteur de la Tour Eiffel. Et le prix ig-Nobel de littérature a été remis à un cabinet d'audit du gouvernement américain pour un rapport, qui recommandait la rédaction de rapports concernant… les rapports (le rapport gagnant, de 32 pages, est consultable ici).

Marc Abrahams, rédacteur en chef des Annals, a un faible pour le prix de l'Acoustique, une trouvaille des chercheurs japonais Kazutaka Kurihara et Koji Tsukada, le "Speechjammer". Leur machine est capable d'interrompre n'importe quel orateur en retransmettant son discours en simultané mais avec un très léger décalage. "Ce que la personne entend est juste assez décalé pour la déconcerter complètement et elle s'arrête de parler."

La liste complète des prix ig-Nobel est sur le site de Fox News (lien en anglais).