Il est le numéro 1 mondial de competitive eating. Le champion Joey Chestnut a conservé son titre de plus gros mangeur de hot dogs du monde, jeudi 4 juillet, à New York. Il a même amélioré son record avec 69 hot dogs dévorés en dix minutes, soit une portion de plus que l'an dernier. Ce Californien de 29 ans et 95 kilos a signé là sa septième victoire consécutive, loin devant le numéro 2 (51 hot dogs). Il a ainsi détrôné le champion historique, le Japonais Takeru Kobayashi, qui avait remporté le titre six années de suite de 2001 à 2006.

La championne Sonya Thomas a, elle, calé avant de finir son 37e hot dog, remportant une victoire serrée sur ses adversaires féminines. Elle a fait beaucoup moins bien que l'an dernier, quand elle avait englouti 45 hot dogs. Les femmes ont depuis deux ans un concours séparé de celui des hommes.

Des compétitions d'ailes de poulet, d'huîtres, de poutine…

Ce concours a lieu chaque année le jour de la fête nationale américaine, à Coney Island, à New York, dans une ambiance de foire, avec des milliers de spectateurs hurlant leurs encouragements aux candidats. Le secret de ces "sportifs" particuliers ? Tous trempent leur pain dans l'eau et boivent en même temps pour aller plus vite. La première édition du concours remonte à 1916. A l'époque, le champion avait dévoré 13 hot dogs en dix minutes.

De très nombreuses compétitions alimentaires de ce type ont lieu chaque année aux Etats-Unis, où les candidats engouffrent en des temps records un maximum de hot dogs, écrevisses, ailes de poulet, hamburgers, huîtres ou autres cakes aux fruits. Joey Chesnut détient aussi des titres dans des compétitions de sandwichs au corned-beef, d'ailes de poulet et de poutine québécoise.

(MONIKA GRAFF / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)