Les Oreo produisent des effets similaires à la cocaïne sur le cerveau des rats

Des scientifiques américains ont mené une expérience sur un groupe de rongeurs à base de ces biscuits. 

Les cerveaux des rats réagissent aux Oreo de la même manière qu'aux drogues dures.
Les cerveaux des rats réagissent aux Oreo de la même manière qu'aux drogues dures. (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Si vous êtes accro aux Oreo, ces petits biscuits bicolores venus des Etats-Unis, rassurez-vous : c'est peut-être biologique. Une expérience sur des rats menée par des étudiants en neurosciences du Connecticut College, aux Etats-Unis, met en avant des effets sur le cerveau similaires à ceux produits par les drogues dures. Ses auteurs en ont commenté les résultats mardi 15 octobre sur le site de l'université.

Les chercheurs ont placé un groupe de rongeurs face à deux piles : des gâteaux de riz et des Oreo. Les rats ont plébiscité ces derniers. Ils ont ensuite mené une autre expérience : un groupe de rats a reçu une injection de cocaïne ou de morphine, un autre une simple solution saline. Ils ont constaté que le cerveau des rongeurs réagissait de la même façon aux injections de drogue qu'à la consommation d'Oreo.

"Je n'ai pas touché un Oreo depuis cette expérience"

"Notre recherche renforce la théorie selon laquelle les aliments très gras ou très sucrés stimulent le cerveau de la même manière que les drogues", explique Joseph Schroeder, qui fait partie de l'équipe de neuroscientifiques. "Cela pourrait être une des raisons pour lesquelles les gens peinent à les éviter, et un facteur expliquant la prévalence croissante de l'obésité."

"Je n'ai pas touché un Oreo depuis cette expérience", admet le chercheur.