Une centaine de squelettes percés de morceaux de fer ont déja été retrouvés en Bulgarie au fil des dernières années.
Une centaine de squelettes percés de morceaux de fer ont déja été retrouvés en Bulgarie au fil des dernières années. (GREGORY COSTANZO / STONE SUB)

Le mythe des vampires a traversé les âges. Deux squelettes du Moyen Age transpercés de morceaux de fer afin qu'ils ne se transforment en créatures assoiffées de sang ont été découverts récemment dans la ville bulgare de Sozopol, sur la mer Noire, annonce mardi 5 juin le directeur de l'Institut historique national, Bojidar Dimitrov. 

"Ces deux squelettes percés de morceaux en fer illustrent une pratique qui s'est maintenue dans certains villages bulgares jusqu'à la première décennie du XXe siècle", a-t-il expliqué. Selon une croyance païenne, à leur mort, les personnes qui étaient considérées comme "méchantes", avaient le cœur percé le soir de leur enterrement avec un bâton en bois ou en fer.

Ils étaient ainsi cloués à leur cercueil et empêchés d'en sortir à minuit sous la forme de vampires. Selon Bojidar Dimitrov, une centaine de squelettes ainsi mutilés ont déjà été retrouvés en Bulgarie au fil des dernières années.