VIDEO. Le reportage "La guerre de la polio", diffusé dans "Envoyé spécial", reçoit le prix Albert Londres

Julien Fouchet, Sylvain Lepetit et Taha Siddiqui ont été récompensés pour leur enquête sur la guerre livrée par les talibans contre le vaccin anti-poliomyélite en Afghanistan et au Pakistan.

Voir la vidéo
JULIEN FOUCHET, SYLVAIN LEPETIT, TAHA SIDDIQUI, LUDOVIC GAILLARD et SEBASTIEN DAGUERRESSAR
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les journalistes Julien Fouchet, Sylvain Lepetit et Taha Siddiqui se sont vu décerner le 30e prix Albert Londres du reportage audiovisuel, lundi 12 mai, pour "La guerre de la polio", réalisé en Afghanistan et au Pakistan. Ce document, monté par Ludovic Gaillard et Sébastien Daguerressar et produit par Babel Press, a été diffusé dans "Envoyé spécial", sur France 2, le 5 décembre 2013.

Les trois lauréats reçoivent ainsi la plus prestigieuse distinction francophone décernée à des journalistes. Dans la catégorie presse écrite, le jury a récompensé Philippe Pujol, du quotidien La Marseillaise, pour son enquête en dix épisodes sur la violence sociale à Marseille, "Quartiers shit".

Une guerre idéologique qui fait des milliers de victimes

Les islamistes pakistanais et afghans ont lancé une guerre, méconnue, contre le vaccin de la poliomyélite. Les talibans ont interdit l'accès aux vaccinateurs dans les régions tampons de l'est de l'Afghanistan frontalières avec le Pakistan. Le personnel médical est même devenu l'une des cibles à abattre. Plusieurs dizaines de soignants ont été tués. Des centaines de milliers d'enfants sont ainsi privés de vaccin et menacés par cette maladie très contagieuse qui laisse de graves séquelles, quand elle n'est pas mortelle. L'Organisation mondiale de la santé redoute l'apparition de 200 000 nouveaux cas de polio à travers le monde d'ici dix ans.

Pour les talibans, ces campagnes de vaccination contre la polio sont une arme des Américains. Les islamistes radicaux s'opposent à ces injections qui, selon eux, serviraient à stériliser les femmes et détruire les populations musulmanes. Certains mollahs avancent même que le sérum anti-polio contient du porc. Ces rumeurs sont nées après la mort d'Oussama Ben Laden. La CIA avait en effet mis sur pied une fausse campagne de vaccination au Pakistan pour identifier l'ADN du leader d'Al-Qaïda.

Campagne de vaccination contre la polio à Karachi (Pakistan), une équipe médicale protégée par un policier en mars 2014
Campagne de vaccination contre la polio à Karachi (Pakistan), une équipe médicale protégée par un policier en mars 2014 (RIZWAN TABASSUM / AFP)