VIDEO. "Poitrine farcie", "dessert de footeux" : Geneviève de Fontenay tacle Nabilla et Zahia dans son discours d'adieu au public

Agée de 83 ans, elle était sur la scène du cabaret de Soultzmatt (Haut-Rhin) pour sa dernière participation à une finale des reines de beauté, celle de Miss Prestige national.

Geneviève de Fontenay, le 16 janvier 2016 à Soultzmatt (Haut-Rhin).
Geneviève de Fontenay, le 16 janvier 2016 à Soultzmatt (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Mis à jour le , publié le

"Les stars maintenant, c'est Nabilla et sa poitrine farcie. C'est Zahia qui sert de dessert à un footeux. C'est Rihanna qui est l'égérie de Dior où on montre ses fesses et ses seins toute la journée. Donc je ne me sens plus du tout à l'aise dans cette société qui part en vrille." A 83 ans, Geneviève de Fontenay n'a pas mâché ses mots, samedi 16 janvier, lors de son discours d'adieu au public, diffusé par France 3 Alsace. 


"C'est pour ça que je me dis que, bon, maintenant il faut tourner la page, en ce qui me concerne. Je ne me sens pas dans mon élément", a-t-elle ajouté sur la scène du cabaret de Soultzmatt (Haut-Rhin) pour sa dernière participation à une finale des reines de beauté, celle de Miss Prestige national. La cérémonie a été retransmise sur plusieurs chaînes de télévision.

"Je vais continuer à sillonner la France"

"C'est une page de ma vie qui se tourne, probablement la dernière", a ensuite déclaré Geneviève de Fontenay, les larmes au yeux, après avoir remis l'écharpe à la lauréate 2016, Emilie Secret, une étudiante picarde. La jeune fille de 23 ans, originaire de Saint-Quentin (Aisne), a été élue parmi 29 candidates.

Chapeau noir et blanc, jupe en velour noir, et fard bleu aux paupières, la présidente d'honneur de Miss Prestige national s'est déclarée "très sereine" lors de ce concours dissident des Miss France qu'elle a créé et soutenu. Elle a aussi lancé un vibrant appel à la défense des régions et des terroirs, "témoins de la richesse de la France". "Je vais continuer à sillonner la France, ma France, celle de Jean Ferrat", a-t-elle ajouté.

"C'était une belle soirée", a conclu Geneviève de Fontenay, interrogée après la fin de la cérémonie par les Dernières nouvelles d'Alsace.